Escaliers intérieurs et extérieurs.

Escalier : Nom masculin
(bas latin scalarium, du latin classique scala, échelle)
Ensemble de supports plans (degrés, marches), fixes ou mobiles, échelonnés de façon à assurer la circulation des personnes entre deux ou plusieurs niveaux. (L’escalier peut comporter plusieurs volées, séparées par un ou plusieurs repos, ou paliers. On distingue les escaliers à vis et les escaliers tournants à volées droites ; les escaliers à noyau [plein ou creux] et les escaliers à jour ou suspendus. Garde-corps et/ou mains courantes assurent la sécurité des personnes.)

Définition du dictionnaire Larousse 2015

Et pour les puristes :

Escalier, s. m. Degré. Nous distinguerons les escaliers extérieurs (qu’il ne faut pas confondre avec les perrons) des escaliers intérieurs, les escaliers à rampes droites des escaliers à girons et à vis […] il est certain qu’elle pourrait être utilisée lorsqu’il s’agit d’arriver sur plusieurs points de la circonférence d’un cercle à un même niveau.

 

Viollet-le-Duc – Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/291

En résumé et succinctement, l’escalier est  un assemblage de marches ou de degrés par lesquels on monte ou l’on descend d’un lieu à un autre. Il fut toujours un élément architectural à part entière, parfois complexe et technique comme l’escalier de Chambord. Escalier à double révolution créer par Léonard de Vinci pour le château de Chambord. Il permettait d’accueillir plus de personnes qu’un escalier à simple rampe. Parfois plus imposant et décoratif, comme le grand escalier d’honneur du palais de Garnier. Escalier à 3 volets, créé par l’architecte Charles Garnier.

Indispensable au bâtit mais aussi élément d’ornementation ; il existe autant d’escaliers que de définitions . Voici les plus beaux escaliers du monde.

 Ambre C.