La France à l’expo Milano 2015

Le thème général de l’exposition « Nourrir la planète, énergie pour la vie », est décliné sur le Pavillon de la France sous l’angle « Comment produire et nourrir autrement ? ».

Nourrir de manière satisfaisante l’ensemble des individus qui peupleront la planète en 2050 (près de 10 milliards, dont environ 70% d’urbains) nécessite en effet de repenser l’organisation de l’ensemble des maillons de la chaîne alimentaire « de l’assiette au champ », mais également de questionner la durabilité économique, sociale et environnementale des modèles alimentaires. Voila la problématique qui est développé dans le pavillon France.

La recherche d’une meilleure adéquation entre les ressources disponibles et les prélèvements opérés par l’homme pour se nourrir concerne l’ensemble des secteurs, tant végétal qu’animal (terrestre ou aquatique) et interroge tout à la fois les solutions permettant une exploitation durable et/ou une préservation des ressources.
L’ensemble de ces éléments sont présentés aux visiteurs dans le cadre du Pavillon France grâce à une scénographie étonnante.

Le concept architectural du pavillon Français

Représenté par un paysage inversé, illustrant cette identité française née de ses territoires, matérialisée dans le Pavillon par un plafond paysage qui mettra en scène la scénographie avec les messages de la France, ses quatre piliers :

– contribuer à autosuffisance alimentaire mondiale participant à l’approvisionnement des pays aujourd’hui déficitaires.
– de «produire  plus»  et  de  «produire  mieux».
– aider les   pays   en   développement  en améliorent   leur   capacité   d’autosuffisance  alimentaire.
– allier qualité et quantité.

relief concept pavillon françaisUn grand ouvrage spectaculaire, innovant, graphique et à la fois élémentaire et fondateur : du bois nu avec le  savoir-faire français en matière d’ossature bois, dans sa forme la plus innovante, des formes libres, des assemblages invisibles, une géométrie complexe.

Le   Pavillon   de   la   France   s’inspirera   des  halles   des  marchés (type  «Baltard»)   que   l’on  
retrouve   dans   de   nombreuses   villes   de   France.   Le   marché   porte   en   effet de nombreux  symboles  en  phase  avec  le  thème  général  de  l’exposition.
 
Un modèle d’économie durable, puisqu’il sera démontable et remontable et le bois sera local, du Jura, à très basse consommation d’énergie. 3 600 m² de surface pour le Pavillon France dont 1 100 m² scénographiés. Le café des chefs, une boutique, une boulangerie et 1 000 visiteurs attendus par heure, sur 184 jours de l’exposition.

Un grand ouvrage spectaculaire, innovant, graphique et à la fois élémentaire et fondateur : du bois nu. Le savoir-faire français en matière d’ossature bois, dans sa forme la plus innovante, des formes libres, des assemblages invisibles, une géométrie complexe.

Paysage inversé, forme du projet -Photo XTU architectes.

 

Le projet est entièrement conçu grâce à la collaboration de plusieurs acteurs.
Le programme scientifique du pavillon a été conçu par le Commissariat général de la France en participation avec des organismes de recherches.
L’architecte Alain Berger étant le commissaire général de la France à l’expo Milan 2015 .
La Maîtrise d’œuvre : XTU Architectes Anouk Legendre/Nicolas Desmazières et chef de projet : Mathias Lukacs;  partenaires : ALN – Atelien Architecture, Studio Adeline Rispal Architecte scénographe pour la scénographie, Alain Dupuy Innovision, Licht Kunst Licht pour l’éclairage bâtiment et scénographie, Agence Laverne paysagistes-paysagistes; Grontmij Bureau d’études et groupe d’ingénierie conseil, Oasiis Bureau d’études environnementales et thermiques, Viasonora-acousticiens, BECP Ingénierie Cuisinistes; Chevalvert-graphistes

 

La construction du bâtiment

L’entreprise franc-comtoise a réalisé et monté toute la structure du pavillon France.

Scénographie

Le bâtiment représente un territoire Français inversé, fait entièrement de bois.
Le parcours débute par un jardin agricole où est développé  trois grandes typologies : les cultures céréalières, la polyculture et l’élevage, les cultures spécialisées et maraîchères. Après avoir traversé ce jardin, les visiteurs accèdent sous la voûte du pavillon à un foisonnement d’expériences, de matières, d’odeurs, de végétaux, de produits, de technologies. La halle de marché est dotée d’une grande puissance évocatrice : à l’origine un espace d’échanges de produits entre la campagne et la ville, le marché devient un lieu de rassemblement des énergies autour de cette question vitale : « comment nourrir la planète ».
Le pavillon est à la fois une halle, une grange et une cave, une cathédrale et une ruche, un laboratoire des innovations, un lieu de délectation et d’éducation .

 

Crédit vidéo © CMC / XTU / STUDIO A. Rispal
Crédit photos © CMC / XTU / STUDIO A. Rispal
Crédit photos ©Agence d’architecture X-TU.photographe : Andrea Bosio