Le « Guangzhou Opera House » de l’architecte Zaha Hadid a ouvert ses portes récemment, c’est l’occasion de revenir sur ce projet en détail.


Sur les rives de la rivière des Perles « Zhujiang« ,  l’Opéra de Guangzhou est au cœur du développement culturel de la ville  de Guangzhou. Guangzhou est la cinquième plus grande ville de Chine avec 6.6 millions d’habitants, c’est aussi la Capital de la partie sud de la Chine et un de ses plus grands ports. Ce bâtiment a intégré une technologie de pointe dans sa conception et sa construction, cela va lui permettre une pérennité et une marque évidente dans ce nouveau millénaire. Cela place aussi la ville de  Guangzhou comme l’un des centres culturels d’Asie. Sa conception unique sous forme de blocs jumeaux, sert à améliorer la fonction urbaine de Guangzhou en ouvrant l’accès aux zones riveraines , cela a permis la création d’un nouveau dialogue entre la ville historique et la ville moderne émergente.


L’opéra de Guangzhou a été le catalyseur du développement  culturel de la ville, qui inclut de nouveaux musées, des bibliothèques et des archives historique. La conception  de l’opéra Guangzhou est une des plus récentes réalisations de l’architecte Zaha Hadid,  qui vise à l’exploration unique des relations contextuelles urbaine, alliant les traditions culturelles qui ont façonné l’histoire de Canton, avec l’ambition et l’optimisme qui permettra de créer son avenir. Près de huit ans ont été nécessaires pour sa  fabrication, cet opéra de 1.800 places domine le bord de la rivière du premier arrondissement de Guangzhou : « Zhujiang New Town ».



L’auditorium de l’opéra, d’une capacité de 1800 places, utilise les plus récentes technologies acoustiques, et la petite salle multifonction de 400 places est conçue pour la représentation de spectacles, d’opéra et de  concerts. Le design a évolué à partir du concept  du paysage et l’interaction fascinante entre architecture et nature; ce bâtiment met en évidence  les principes de l’érosion, de la géologie et de la topographie. Le  Guangzhou Opéra a été particulièrement influencé par les vallées fluviales, la transformation qu’elles subissent à cause de l’érosion. Les lignes de pliage de ce type de paysage on servis de modèle pour définir les limites des zones  intérieures de l’Opéra; les coupes et les canyons servent à définir la relation intérieur-extérieur, la circulation, les halls et les cafés. Cette forme de canyon permet à la lumière naturelle de pénétrer profondément dans le bâtiment. Des transitions en douceur entre les espaces et les  différents niveaux permettent d’accentuer cette analogie entre le paysage et le bâtiment. Des éléments moulés en fibre de verre renforcé de gypse (CRAG) ont été utilisés pour l’intérieur de l’auditorium, pour permettre une lecture  architecturale toute en  fluidité et en continuité.

Techniquement, ce complexe impressionnant de 70 000 mètres carrés, a été construit en utilisant à la fois une technologie de pointe et des méthodes de construction quasi obsolète. Cet ensemble d’acier, de verre et de béton, marqué par une paire de bâtiments asymétriques, possède une structure à ossature métallique qui a nécessité 59 pièces sur mesure en acier. Selon le cabinet de Mme Hadid, la fonderie de Shanghai a emprunté des techniques mises au point dans l’Europe médiévale pour produire des cloches des églises. Ensuite, en raison de l’importance de la précision pour que la coque de forme irrégulière soit  solide, les ingénieurs ont assemblé les composants grâce à une technique mêlant le laser et le positionnement GPS.

Comme tout opéra contemporain, Le Guangzhou Opera House devait être à la hauteur en ce qui concerne les performances, la salle de spectacle principale devait être construite à la fois pour l’opéra italien et chinois, qui sont radicalement différents quand aux exigences acoustiques. L’équipe de Zaha Hadid prit conscience du défi dès le début et a travaillé en étroite collaboration avec des experts du son et du théâtre. Le cabinet d’acoustique Marshall Day, a assisté le cabinet d’architecture de Zaha Hadid pour aider à trouver des solutions. Il s’agit notamment d’un enrobage en panneaux de gypse creux, moulé et  placé  près de la scène pour contrôler le volume de cet espace asymétrique.

L’extérieur de la maison d’opéra est inspiré par l’idée de deux roches dans un ruisseau, influencé par ses visites des jardins traditionnels en Chine lorsqu’elle était encore jeune architecte. La démarche a abouti à des espaces qui s’entrent-choc , comme dans la nature. Les rampes et les escaliers en cascades progressives, donnent accès à l’entrée principale en plein air. A l’intérieur, les visiteurs se rendent d’un endroit à l’autre du complexe, enveloppé par  des lignes épurées et fluides, des textures et des formes qui sont devenues la signature architecturale de Zaha Hadid. Dans le grand hall d’entrée , des ouvertures  composées de pièces de verre triangulaire qui laisse le soleil pénétrer le  jour et la lumière des  gratte-ciels éclairés au néon du quartier alentour, la nuit.

PROGRAMME:
Grand théâtre de 1.800 places, un hall d’entrée et une salle multifonction , des installations auxiliaires réservé au  soutien culturel local.

CLIENT:
gouvernement municipal de Guangzhou

TAILLE:
70000 m²

Chloé.S